Tout un cinéma !

Du vendredi 8 au dimanche 10, Lorient Océans investit le Hangar Pen Duick pour des rendez-vous audiovisuels.

L’accès au hangar Pen Duick est réservé aux détenteurs du Sloop. Vendu au prix de 6 euros, pour les 12 ans et plus, il est valable toute la durée du festival.

Le programme

Ciné-concert

// Vendredi 8 à 18h30

La part des singes

Un film de Yannick Charles accompagné de la musique jazz live de Next Quartet.
France – 2021 – 60’ – Production : Carrément à l’Ouest

Seuls maîtres à bord, vraiment ? Au port de Lorient, trois générations de capitaines de grande pêche racontent leurs quotidiens en haute mer, au large de l’Ecosse comme dans le Golfe de Guinée. Paroles de vies de marins au long cours où stress et adrénaline, angoisses, plaisirs et passions de l’océan rythment les départs et retours de campagnes. Libres comme l’air il y a 30 ans, cette femme et ces hommes sont aujourd’hui traqués par les satellites, surveillés en direct en mer comme depuis la terre. L’un des métiers les plus « fliqués » au monde, disent-ils. Pour le bien des océans ? Au dépens du sel du « Grand Métier » ?

Une sélection de films documentaires

Depuis 2008, à Lorient, chaque mois de mars, le festival Pêcheurs du monde propose une programmation d’une quarantaine de films tournés vers les femmes et les hommes de la mer dressant ainsi un état des lieux des océans et du monde, et favorisant les rencontres entre professionnels du cinéma, de la pêche, de la mer et le public.

// Vendredi 8 à 14h

Les archives filmées de la Cinémathèque de Bretagne «Voiliers en pêche années 1930-1940»

Film muet d’Alain Pichon commenté par Jean Tonnerre et Michel Perrin, marins pêcheurs de Lorient – 56’
Séance en présence du réalisateur Alain Pichon

Alain Pichon s’est plongé dans les archives de la Cinémathèque de Bretagne. Son objectif ? Retrouver les traces filmées des voiliers en pêche des années 1930 aux années 1940, juste avant la motorisation et la disparition progressive de la voile de travail : des terre-neuviers, des thoniers, des dragueurs, des sardiniers, des caseyeurs, en mer et aux ports, des goémoniers, des sauveteurs en mer… De toutes ces archives filmiques, il a fait un montage inédit et original, centré sur les bateaux utilisés, les gestes au travail, les conditions de vie des gens de mer.

// Samedi 9 à 11h

Mor Diouf, marin entre deux mondes

Un film de David Morvan et d’Erwan Le Guillermic
France – 2021 – 52′ – Production : Aligal Production

Mor Diouf, marin sénégalais, a obtenu son diplôme pour devenir patron de pêche. Il attend avec espoir d’être naturalisé pour prendre les commandes du chalutier français sur lequel il travaille depuis des années.
Ce beau film dresse le portrait du premier africain à devenir capitaine de pêche en France et souligne les contradictions entre son Sénégal natal, où il n’y a plus suffisamment de poissons pour faire vivre les pêcheurs et les oblige comme Mor à l’exil, et la France où il n’y a plus suffisamment de matelots pour armer les navires.

// Samedi 9 à 16h

En haute mer

Un film de Yannick Charles
France – 2019 – 28′ – Production : France Télévisions – Magazine Thalassa

Très loin au large de l’Écosse, en haute mer, les quatorze marins pêcheurs du Jean-Pierre Le Roch affrontent, jour et nuit, des creux de plus de 10 mètres et des vents qui tutoient les 200 km/h ! Sur le chalutier lorientais de 42 m de long, on sait qu’en cette saison il faut composer avec la mer et ses coups de gueule. Fatalistes et imperturbables, ils vivent et travaillent sans relâche dans ce milieu hostile. C’est leur choix et leur fierté.

// Dimanche 10 à 11h

A bord du fileyeur « Les Océanes »

Un film de Christophe Hoyet
France – 2018 – 7′ – Production : Trigone Production / Collectif Pêche et Développement

« Vent de noroît, reste chez toi », lance le patron des « Océanes », Ludovic Bertin, un pécheur lorientais. Et en ce petit matin, le vieux proverbe se révèle exact car dans les filets à sole, peu de poissons seront ramenés. Ludovic Bertin connaît son métier et il en parle avec lucidité : comment travaille un pêcheur au quotidien ? Quels sont les savoirs qu’il mobilise? Comment gère-t-il les aléas du métier ? Loin des clichés sur une profession mal connue, ce petit film montre avec justesse la réalité d’un métier qui allie exigence et passion.

Plenty More Fish

Un film de Bryony Stokes
Royaume-Uni – 2021 – 28′ – Production : Cornwall Climate Care

Ce film est tiré d’une série documentaire, Cornwall’s Climate Stories, qui se penche sur différents aspects du changement climatique en Cornouailles et sur la créativité dont font preuve les habitants pour relever les défis qu’il entraîne. Cet épisode s’intéresse en particulier aux pêcheurs de Cornouailles qui constatent la capture de nouvelles espèces venues d’eaux plus chaudes. Pour faire face à ces évolutions, les pêcheurs, comme les consommateurs doivent s’adapter.

// Dimanche 10 à 16h

A bord du Cassiopée

Un film de Christophe Hoyet
France – 2019 – 8′ – Production : Trigone Production / Collectif Pêche et Développement

Dans la baie de Quiberon, les pêcheurs ont mis en place un modèle très complexe de gestion de la coquille Saint-Jacques qui a permis de développer le gisement assurant ainsi, six mois de pêche à une cinquantaine de dragueurs.

Xaar Yàlla

Un film de Mamadou Khouma Gueye
Sénégal, France – 2022 – 25’ – Production : Plan B Films

Au Sénégal, la mer menace des quartiers de Saint-Louis, Guet Ndar et Ndar Toute. Enclavés entre la mer et le fleuve, ils risquent de disparaître, tout comme Ndoud Baba Diéye, une île des alentours. Que valent les promesses de Macron et de l’état ? Les marchandes de poissons, les femmes de pêcheurs, les habitants déplacés… témoignent avec pudeur et tristesse de leur abandon. Le réalisateur fait défiler des portraits de femmes dignes devant ce désastre.

En direct de TARA

// Dimanche 10 à 14h

Vivez un moment en direct avec l’équipage de à bord de la goélette Tara, en ce moment dans le sud de l’Afrique dans le cadre de sa mission Microbiomes.

https://fondationtaraocean.org/

Pensez au Sloop !
A (re)découvrir aussi pendant Lorient Océans!

Samedi 9 juillet

Le concert

Grand Corps Malade

Premières parties
Djen et Marie-Flore

Ouverture des portes : 19h
Aire de réparation Navale (Slipway)

Animations

Le sloop

Le Sloop donne accès à certaines animations spécifiques pendant 3 jours (achetable sur place)

Plan du site